Photo produits Herio

trois sels pour une cuisine : la vôtre.

Notre gamme est pensée pour vous inviter à redécouvrir l’histoire et la récolte du sel, en partant du plus important : la cuisine ! Nos trois produits, complémentaires, sont une invitation à faire revenir ce sel ancestral dans la cuisine du quotidien :

Gros sel

Le gros sel pour préparer

C’est le produit principal de la récolte de sel en marais salants, représentant plus de 90% de la récolte.

Formé de gros cristaux blanc-gris, teinte qu’il prend au contact des fonds argileux des marais salants, le gros sel donne son plein effet lorsqu’on lui donne le temps de se dissoudre, soit dans l’eau de cuisson, soit dans un jus ou une sauce pour des cuissons longues. Il est aussi très utile en salaison d’une viande ou d’un poisson, quelques heures avant la cuisson, car il vient fortifier la rétention d’eau des cellules pendant la cuisson. Contrairement à ce que beaucoup pensent à tort, préparer une salaison n’assèchera pas le mets, mais au contraire le maintiendra plus ferme et plus juteux car il aura conservé plus d’eau pendant la cuisson.

Sel fin

Le sel fin pour assaisonner

C’est le véritable couteau suisse en cuisine. La cuisine au quotidien n’est pas faite que de gigots de sept heures ou de poissons en croûte de sel. Pour faire dans l’efficace ou parer au plus pressé, il y a toujours le sel fin.

Le sel fin est simplement du gros sel concassé et calibré. Avec des grains plus petits et plus homogènes que les gros cristaux, le cuisinier maitrise mieux le pouvoir salant. Le sel fin s’utilise tout au long de la préparation d’un plat, ou plutôt quand on le souhaite, pourvu qu’on prenne le temps de goûter en même temps. C’est un geste primordial, car le palais du chef dira toujours mieux qu’un grammage dans un livre de recettes si un plat est suffisamment salé ou non. Saler. Goûter. Recommencer jusqu’à l’équilibre recherché..

Fleur de sel

La fleur de sel pour sublimer

C’est le produit noble, inégalé dans sa finesse et son effet incomparable en bouche. Représentant moins de 10% de la récolte, la fleur de sel est faite de cristaux fins, presque plats. Ils sont récoltés à la surface de l’eau juste après leur formation, en temps réel, avant que les cristaux ne grossissent et se déposent au fond de l’œillet. Les cristaux gardent donc leur blanc immaculé, puisqu’ils n’entrent pas en contact avec l’argile.

A l’usage, la fleur de sel se sert à l’assiette, juste avant de déguster. Fondamentalement, la fleur de sel n’est pas là pour saler encore un plat qui a déjà été « dosé » par son cuisinier, mais simplement pour donner encore un peu de relief à ses saveurs. Très léger, le cristal de fleur de sel va fondre au contact de la langue et du palais, créant ici et là de subtiles variations qui vont permettre de révéler les équilibres du plat dégusté, qu’il s’agisse d’une simple salade de tomates ou d’un risotto exotique élaboré.